Volleyball Québec

4545 avenue Pierre-De Coubertin
Montréal QC   H1V 0B2
Courriel : info@volleyball.qc.ca
Téléphone : 514 252-3065
Télécopieur : 514 252-3176

MISSION
- Promouvoir la pratique du volleyball et du volleyball de plage
- Développer l’excellence en volleyball et en volleyball de plage
- Former les intervenants en volleyball et en volleyball de plage

1er septembre 2021 : Entrée en vigueur du passeport vaccinal pour les participants à des activités de volleyball

À compter du 1er septembre 2021, la participation à des activités de volleyball pratiquées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur exigera le passeport vaccinal.

Le Guide de reprise des activités de Volleyball Québec a été mis à jour en date du 30 août. Ce document est conçu pour vous accompagner et les directives que vous y trouverez sont les mêmes que celles édictées par le gouvernement. Le napperon du ministère en lien avec le loisir et le sport se trouve d’ailleurs en annexe du Guide de reprise, à la dernière page.

À qui le passeport vaccinal s’adresse-t-il dans le cadre d’une activité sportive?

  • Le passeport vise principalement les joueurs et les joueuses âgés de 13 ans et plus.
  • Le passeport vaccinal ne s’applique pas aux entraineurs, officiels, employés, bénévoles et accompagnateurs. Ceux-ci doivent continuer de respecter les règles en vigueur de la CNESST, notamment en ce qui a trait au port du couvre-visage*. 
  • Pour des événements amateurs à l’intérieur, les spectateurs doivent présenter le passeport vaccinal si le nombre total de spectateurs excède 25 personnes debout ou 250 personnes assises. Pour des événements amateurs à l’extérieur, les spectateurs doivent présenter le passeport vaccinal si le nombre total de spectateurs excède 50 personnes debout ou 500 personnes assises.

Types d’activités visées par le passeport vaccinal :

  • Les activités de volleyball associatives (de clubs) pratiquées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cela inclut les entrainements, les tournois, les compétitions, les ligues et les sessions d’activités.
  • Les activités de volleyball parascolaires et toutes celles qui sont pratiquées en dehors des services éducatifs, tant pour les niveaux secondaire, collégial et universitaire (cela inclut les entrainements, les tournois et les ligues).
  • Les activités de volleyball en pratique libre à l’intérieur.

Types d’activités pour lesquelles le passeport vaccinal n’est pas requis :

  • Des activités de volleyball dans le cadre des services éducatifs prévus, incluant les concentrations sportives, les programmes Sport-études et les cours d’éducation physiques des niveaux secondaire, collégial et universitaire.
  • Les activités de volleyball de haut niveau (exclusivement les athlètes identifiés Excellence et brevetés par Sport Canada) ayant un protocole approuvé par le MSSS.
  • Les activités de formation qualifiantes.
  • La pratique libre réalisée dans des installations publiques extérieures.

Pour la vérification :

Ce sont les gestionnaires d’activités (ex. entraineurs ou responsables de clubs) qui sont responsables de mettre en place les mesures de vérification du passeport vaccinal. Les propriétaires d’infrastructures sont aussi responsables de la vérification et pourraient également l’effectuer lors de la location d’un plateau par exemple. 

L’application mobile Vaxicode Vérif permettra de vérifier le statut de protection afin d’autoriser ou de refuser l’accès à un lieu ou à une activité.

Les personnes visées doivent présenter leur code QR comme preuve de vaccination ainsi qu’une preuve d’identité avec photo (sans photo pour les personnes de 13 à 15 ans et celles de 75 ans et plus). Le code QR peut être présenté à partir de l’application VaxiCode, en format PDF ou photo sur l’appareil mobile ou encore en format papier. Dans tous les cas, la personne qui vérifie doit valider le statut à l’aide de l’application mobile Vaxicode Vérif. Pour plus de détails, suivez ce lien.

Pour une activité récurrente, la vérification peut se faire une seule fois, à condition qu’elle soit effectuée lors de la première présence d’un participant et que les données soient consignées dans un registre. Vous devez vous assurer que des gens dont le passeport n’a pas été vérifié ne s’ajoutent pas lors de l’activité ou qu’une personne n’utilise pas l’identité d’une autre personne.

Rappel des autres mesures toujours en vigueur

Les activités physiques peuvent se tenir avec un maximum de 25 participants / plateau à l’intérieur et 50 participants / plateau à l’extérieur. Des entraineurs, bénévoles et officiels peuvent s’ajouter. Les ligues, compétitions et tournois sont permis. Autant que possible, la distanciation physique doit être respectée lors de la pratique d’activités physiques ou sportives. 

Pour les joueurs, le couvre-visage n’est pas obligatoire pendant la pratique d’une activité sportive. Les mesures usuelles relatives au port du couvre-visage à l’intérieur des lieux publics doivent continuer d’être appliquées.

* Les intervenants (ex. entraineurs, arbitres et bénévoles) doivent se référer aux règles de la CNESST pour le port du couvre-visage en milieu de travail. Au palier vert, l’une de ces mesures doit être appliquée : la distanciation physique (minimum 2 mètres à l’intérieur et 1 mètre à l’extérieur) OU la présence de barrières physiques OU le port du masque de qualité. Le port du masque de qualité en continu n’est pas obligatoire (si vous respectez la distanciation physique ou qu’il y a présence de barrières physiques), mais demeure recommandé. Pour d’autres détails, lire le document de la CNESST.

Il n’est pas question de pratique libre dans le Guide de reprise de Volleyball Québec puisque ces activités ne sont pas régies par la fédération. Les personnes, membres ou non de leur fédération, qui désirent faire de la pratique libre doivent s’informer et suivre les règles de la santé publique en vigueur et assument les risques à titre personnel.

Pour le parascolaire, les intervenants doivent aussi se référer à leur direction d’école afin de s’assurer de suivre les consignes de leur établissement.

Tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, le nombre total de personnes sur un site est déterminé par les gestionnaires de site, selon la capacité d’accueil d’un lieu ou d’une infrastructure. Il doit permettre de restreindre les contacts entre les personnes et chaque groupe, de façon à ne pas créer de rassemblement.